Versement tardif de la prime CPI

By in , ,
Versement tardif de la prime CPI

Amateurisme ou désintérêt de la direction ?

Comme vous le savez, le versement de la prime CPI initialement prévu sur le salaire du mois de juin n’a pas eu lieu. La raison officielle : « Le basculement de l’outil PHOEBUS vers sa version 2 a généré un grand nombre d’erreurs dans le calcul de cette prime individualisée, nous avons donc choisi de retarder son versement ».
L’UNSA RATP a donc déposé une alarme sociale le 3 juin dernier afin de faire entendre raison à la direction du département Bus.
Lors de cette alarme, nous avons porté deux revendications :

  • Faire verser aux agents bénéficiaires cette prime dans la première partie du mois de juillet afin de minimiser les impacts pour les collègues qui comptaient dessus pour pouvoir partir en vacances ;
  • Faire baisser de manière significative le plafond du nombre d’heures déclenchant l’attribution de cette prime.

Malheureusement, seule la première de nos revendications a été retenue, ce qui, évidemment, ne peut nous satisfaire. C’est donc en toute logique que cette alarme s’est soldée par un constat de désaccord. Cela ne présage rien de bon pour la future négociation qui viserait à faire évoluer l’accord sur la CPI. Affaire à suivre…

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS
RAPPROCHEZ VOUS DE VOS REPRESENTANTS UNSA

Lire le tract