Une différentiation de traitement au Kheops 1

By in ,
Une différentiation de traitement au Kheops 1

Kheops 1

L’empereur sur Kheops 1 ne change pas et l’opinion de ses sujets s’exaspère. Son autorité est critiquée par la clameur qui enfle sur son empire. Une gestion des agents aberrante, des vexations et des extravagances de traitement des demandes de permutations sont devenues un supplice pour les collègues de cet attachement.

Une régence problématique qui a conduit le syndicat UNSA-RATP à déposer une alarme sociale ci- jointe : « Manque d’équité concernant le traitement des demandes de permutation de service sur le Khéops de Bourg la Reine, engendrant des incompréhensions au sein des équipes GPSR ». Un « botté en touche » de la direction pour se sortir d’une situation douteuse et gênante face à la dégradation constante et inquiétante des conditions de travail des collègues du Kheops Bourg la Reine.

Position de la Direction

L’encadrement manage les agents avec discernement et équité. Ils ont aussi des objectifs à honorer et en particulier celui de veiller à la bonne marche du service.

Les permutations de service entre deux agents sont possibles si les conditions suivantes sont remplies:

  • Transmettre la demande 5 jours avant la date de début de la permutation, sauf cas particuliers.
  • Les agents s’engagent à honorer leur permutation, en cas d’absence de l’un des permutants, le maintien de la permutation est à l’appréciation du manager.
  • Pour que la demande soit recevable les agents doivent avoir les mêmes compétences.
  • L’accord de la permutation est à l’appréciation des managers.

Position de l’UNSA-RATP

Lors de notre rencontre avec la Direction de l’unité SRM, l’UNSA RATP a exposé des problématiques récurrentes de permutations de services sur le Kheops Bourg La Reine.

Nos arguments et exemples ont mis en exergue des modes de gestion « aléatoires » des agents sur ce Kheops, de l’iniquité de traitement flagrante qui les impactent psychologiquement et qui les interrogent sur les raisons du manque d’impartialité.

Aujourd’hui, les conditions de travail se sont particulièrement dégradées avec pour effet un fort mécontentement, démotivation et pour conséquences fréquentes de nombreux grévistes lors des différentes prises de service.

Pourtant, par souci d’améliorer les conditions de travail des agents, nous nous apercevons que les demandes de permutations sont différemment solutionnées sur d’autres attachements. Avec un peu de bonne volonté et de compréhension pour le bien être des agents, il est certain que des améliorations sont possibles sur cet attachement.

La réponse de la direction est manifestement insuffisante et affligeante, se contentant au simple rappel de la règlementation en vigueur. À aucun moment n’est pris en compte le mal être des agents du Kheops Bourg la reine dû à un mode de gestion inadapté aux besoins des agents.

Nous avons relevé de nombreux dysfonctionnements organisationnels concernant les permutations qui déséquilibrent les phases de service. Pour exemple 12 agents en nuit pour 5 en mixte.

Également, nous avons établi lors de cet échange des « privilèges » accordés exclusivement à certains agents, qui n’ont pas besoin de trouver un permutant. Des situations incompréhensibles et vécues comme injustes pour les collègues de cet attachement.

D’ailleurs, ce Kheops ne ressemble plus à un attachement, mais plutôt à un « royaume » où règne et gouverne une monarchiestructurée autour et selon ses désirs avec de nombreux paradoxes et invraisemblances de gestion du personnel.

Ce 13 juin 2018, l’UNSA RATP constate de nouveau le mécontentement des agents qui se traduit par 9 grévistes à prise de service mixte sur 12 agents, pour des motifs de dégradation des conditions de travail et de permutations.

Compte tenu des informations apportées à l’occasion de cette alarme sociale, les parties présentes concluent à un constat de désaccord.

Télécharger le tract